Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2012 7 04 /11 /novembre /2012 09:23

Christian Jacob, le petit chef des députés UMP, a failli s’étouffer quand François Hollande a reconnu la «sanglante répression» dont ont été victimes les Algériens qui manifestaient à Paris le 17 octobre 1961, alors que le général De Gaulle présidait. Pour cet éminent historien, il est "intolérable de mettre en cause la police républicaine et avec elle la République toute entière", et pourquoi pas De Gaulle lui-même tant qu’on y est ? 

Si on poursuivait dans cette voie dangereuse, on pourrait même s’apercevoir que ce dernier a fait de Papon, le superviseur du massacre en tant que préfet de police, le trésorier de l’U.D.R. (oui, Mitterrand, lui, déjeunait avec Bousquet). 

Et on pourrait même jusqu’à constater que Charlie a fini en vieil autocrate, muselant par exemple télé et radio.

Non, t’as raison Christian, faut pas pousser!

le 17/10/12

Partager cet article

Repost 0
Published by Arsene Eifel
commenter cet article

commentaires