Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 10:26

Ce qu'il voulait dire et qu'il aurait pu dire s’il jactait aussi bien français que mézigues :

«Si j’étais battu, j'abandonnerais la politique».

Ce que la presse, qui sent le vent tourner, a retransmis :

«S’il est battu, Nicolas Sarkozy abandonnera la politique.»

 Ce qu'il aurait dû dire :

«Quand je serai battu, j'abandonnerai la politique et j’irai me faire du fric dans le privé.»

le 8/03/12

Partager cet article

Repost 0
Published by Arsene Eifel
commenter cet article

commentaires