Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Chance 1
 

"Et pour terminer ce journal, je vous rappelle le terrible accident d'Airbus à Lisbonne, qui a fait 118 morts. On ne compte aucun Français parmi les victimes. Un témoignage recueilli par notre envoyé spécial à Juvisy, Albert Vienne.

« Suite au dramatique accident d'avion à l'aéroport de Faro, qui, je vous le rappelle, a fait 118 morts et où il n'y a eu aucun rescapé, mais heureusement pas de victime française, en consultant la liste des passagers, nous avons découvert qu'un couple de nos compatriotes avait eu beaucoup de chance.

En effet, M. et Mme Redin ne se sont pas présentés à l'embarquement et ont ainsi échappé à une mort atroce.

Nous sommes en direct, devant le domicile de M. et Mme Redin. Je sonne.

M. Redin ?

- Oui...?

- Vous êtes en direct sur TF1, M. Redin.

- ...

- Vous aviez bien prévu de prendre avec votre épouse le vol AF 149 pour Lisbonne, hier matin ?

- Et vous avez décidé d'annuler au dernier moment ?

- Oui...

- Vous réalisez la chance que vous avez eue, M. Redin, de ne pas prendre cet appareil et d'échapper à un accident atroce qui, je le rappelle à nos téléspectateurs, a fait 118 victimes ?

- Oui...

- Comment expliquez-vous cette chance, M. Redin ?

- ...

- Enfin, M. Redin, pouvez-vous nous dire pourquoi Mme Redin et vous-même avez décidé d'annuler votre voyage ?

- C'est à dire que...quand ma femme a appris qu'elle avait un cancer généralisé, nous avons décidé de renoncer à nos vacances au Portugal.

- ...euh... Il est temps de rendre l'antenne à Paris. Merci,  M. Redin."
 


Chance 2
 

    Maria n'a pas de chance. Elle avait demandé à l'hôpital de lui implanter un embryon congelé. La justice le lui a refusé sous prétexte que son époux était décédé. Pourtant, elle le veut vraiment cet enfant. Avant cette mort, les médecins ont tenté six implantations, en vain.

Le septième essai a réussi. Elle s'est retrouvée enceinte. Elle était heureuse, Maria. Mais elle a fait une fausse couche. Son bébé n'a  pas vécu. C'est d'ailleurs ce jour-là, en se rendant en voiture à son chevet, que Manuel, son nouveau fiancé, rencontré depuis peu, a trouvé la mort.


Chance 3

(Bonne volonté)

 

M. Schubert n'a pas de chance. Il a pourtant tout pour réussir: un nom célèbre (bien qu'il n'ait rien de commun avec le personnage de séries télévisées) et un emploi rémunérateur sinon prestigieux. Il exerce en effet l'enviable profession de formateur de techniciens de surface à l'Institut Upsilon. Des activités telles que le balayage humide ou le maniement de la raclette pour le nettoyage des vitres (ne jamais oublier de passer la peau de chamois ensuite!) n'ont aucun secret pour lui et il a plaisir à faire partager ses connaissances.

Le problème est que M. Schubert veut trop bien faire. Quand, par exemple, une nouvelle direction, en provenance du Danemark, est arrivée à Upsilon et que tout le personnel a craint d'être licencié, il n'a pas hésité à contacter la section UMP de La Garenne-Perret pour faire profiter son entreprise de juteux marchés municipaux en échange de quelques encarts publicitaires, certes fort onéreux mais judicieusement placés, dans le bulletin semestriel de ladite section diffusé généreusement à 150 exemplaires.

Ce qu'il ne savait malheureusement pas c'est que le juge Zanussi avait depuis quelque temps les comptes de ce périodique dans son collimateur. Et Upsilon eut beaucoup de mal à se remettre financièrement du redressement fiscal qui lui fut notifié pour complicité de recel de fausses factures, sans compter le préjudice moral causé à son image.

Quoique plébéien, Schubert savait qu'il devait redorer son blason par quelque coup d'éclat et ce lundi 23 novembre sur le coup de 14h, alors que la plupart de ses collègues restaient paresseusement attablés, dans leur habituel état d'hébétude postprandiale, à la terrasse de leur cantine favorite, Chez Aldo, 23 rue Léon Gambetta, il se décida à partir plus tôt afin de proposer son nouveau projet, sans faille celui-là, à M. Olsen, le nouveau directeur. C'est hélas ce moment que choisit une rafale de vent pour faire chuter la barre métallique de l'auvent de l'épicerie tenue par Mohammed Berkaoui, 17 rue Anatole France, sur la tête de Schubert. Il évita ainsi le licenciement immédiat que s'apprêtait à lui annoncer M. Olsen.

 


 Chance 4

 

 

 

M. Yoshi a de la chance.

Après sa retraite, il s’était retiré avec son épouse dans sa très agréable maison de campagne, aux alentours de Fukushima.

Avec un grand jardin, dont il photographiait les fleurs à chaque saison et où il nourrissait, à la nuit tombée, quelques tanukis qu’il avait à demi apprivoisés.

Quand il a appris qu’il avait un cancer, M. Yoshi a décidé de regagner son appartement de Tokyo, où il pourrait plus facilement être soigné.

Et, au moment où la centrale de Fukushima a déversé ses radiations sur toute la région, M. Yoshi était à des centaines de kilomètres de là, convalescent, après le succès de son traitement.

M. Yoshi a de la chance, il est une des rares personnes au monde pour qui le mot «cancer» n’a pas que des connotations négatives.

le 25/10/11


Partager cette page

Repost 0
Published by